LETTRE R

Peut s'entendre : Air, Aire, Erre.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

RABBIN. Symbole d'une autorité : père, mère, gourou (ou autre). Sur le plan intérieur, il s'agira de l'ego si le rabbin est louche, de l'âme, s'il est positif et bienveillant.

RACAILLE. Symbolise un proche (dont le rêveur n'a pas une bonne opinion), ou l'ego.

RACCOMMODER. Peut symboliser une réconciliation extérieure, si le rêveur vient de "se raccommoder" avec un proche. Toutefois, dans la symbolique de base, le fil risque fort d'évoquer le cordon ombilical, ce qui laisse sous-entendre une difficulté parents-enfant, soit avec la génération précédente, soit avec la génération suivante.

RACCORDER. Ici, la réconciliation sera plutôt intérieure, mais bien entendu, tout est possible et le rêveur doit se fier à ce qu'il sait déjà de sa vie extérieure et intérieure. Si le raccord est téléphonique, il peut s'agir d'une communication restaurée (avec un proche, ou avec soi-même).

RACHAT. Expression possible : Se racheter = se faire pardonner une erreur.

Bible. L'Eglise présente le Christ mort sur la croix comme une étape nécessaire pour le rachat de nos péchés. Être racheté par cet événement barbare reste une spéculation de l'esprit : Ce qui est invérifiable est généralement lié à l'ego. Si rachat il y a eu, cela ne peut être que celui de l'être humain qui a vécu cette expérience. Autrement dit, un homme qui s'appelait Jésus (?) a fait naître en lui sa véritable identité (la naissance du Christ). Cette instance en lui, lui a pardonné ses erreurs (les péchés), et lui a permis d'échapper au pouvoir de son propre ego (le diable). Celui qui est mort sur la croix serait donc, selon cette analyse, ce fameux ego, et non son âme (le Christ). (voir aussi Résurrection, et cf Sectes et Religions).

RACINE. Symbole fréquent du cordon ombilical qui attache un adulte à ses parents. Peut représenter aussi la racine d'un problème.

RADAR. Intuition. Expression : Marcher au radar = Avancer à l'aveuglette.

RADIATEUR. Chaleur affective, sauf s'il ne fonctionne pas. Dans ce cas, manque ou froid affectif. J'ajoute que le meilleur radiateur est celui qui fonctionne à l'intérieur de soi, pour soi... car alors, il n'est plus nécessaire d'être aimé par quelqu'un pour exister. Et c'est là que se trouve le paradoxe : on n'est finalement aimé vraiment, que quand on existe vraiment, c'est-à-dire quand on s'accorde la première place. Bien entendu, ce fonctionnement ne se fait pas au détriment de nos proches, puisque cela suppose au contraire qu'on n'exige rien d'eux, puisqu'on se suffit à soi-même. C'est ce qu'on appelle l'amour inconditionnel. Et c'est là qu'on reçoit beaucoup...

RADIO. Symbole de communication extérieure (avec un proche) ou intérieure (avec soi-même).

RAGE. Symbolise le fonctionnement de l'ego dans un être humain : c'est lui qui se met en rage, et le rêveur en subit les conséquences, puisqu'il est bien obligé d'en assumer la paternité...

RAIL. Représente souvent une éducation rigide. Il en découle une expression connue : Être sur les rails = Si cela enlève toute liberté au rêveur, c'est qu'il est encore probablement soumis à l'autorité d'un proche, ou de son ego. Autre expression : Dérailler = Perdre son bon sens, agir de travers.

Mais il peut aussi s'agir d'un nouveau départ. Dans ce cas, il y a de la satisfaction et du confort.

RALLONGE. (voir Cable). Symbole possible du cordon ombilical.

RAMADAN. Symbole religieux à vivre selon moi, uniquement sur le plan intérieur. Le jeûne, en effet, est un symbole de détachement vis-à-vis du monde extérieur. On pourrait dire qu'il s'agit de faire jeûner l'ego, toujours affamé de nourritures terrestres (pouvoir, sexe et argent). Et comme le ramadan se fait pendant la journée, ce jeûne doit se faire consciemment (le jour = le conscient). (voir Rituel).

RAMEAU. Symbole de la progéniture extérieure (les enfants physiques), ou intérieure (l'enfant psychique, symbole de la naissance de la véritable identité du rêveur).

Si les rameaux doivent être taillés, émondés, il s'agira de l'ego, qui prolifère dans le monde intérieur du rêveur, et que celui-ci doit couper pour fortifier son âme.

Bible. "L'homme doit porter du fruit" prend alors un sens tout simple, qui permet en même temps d'expliquer la parabole du figuier stérile : l'homme "stérile" est celui qui ne donne pas naissance à sa véritable identité humaine. En principe, c'est parce qu'il est complètement identifié à son ego. C'est cet ego qui doit sécher sur pied.

RAMPER. Evoque soit la sortie de l'utérus maternel (ramper dans un boyau), soit la servilité (ramper devant quelqu'un), soit le fonctionnement de l'ego (ramper comme un serpent).

RAPETISSER.... ...... Réduction du pouvoir d'un proche, ou, encore mieux, de celui de l'ego... Cette réduction virtuelle se fait facilement en visualisation, à condition que le sujet soit prêt (= il a conscience du pouvoir de quelqu'un sur lui, et il veut vraiment s'en libérer).

RASOIR. Dans un contexte pénible, si le rasoir tranche la gorge de quelqu'un, le rêve dit au rêveur qu'un proche lui interdit de s'exprimer (il lui "coupe" la parole), ou l'inverse : le rêveur empêche un proche de parler. Si ce n'est pas le cas, il faut intérioriser la scène : Le sujet s'interdit à lui-même de s'exprimer. On retrouve là un fonctionnement très répandu de l'ego.

Expressions : Être rasoir = être ennuyeux ; Se raser = s'ennuyer.

RASSASIER. Peut parler de plénitude intérieure, grâce à la nourriture de l'âme : amour et connaissance. Ce type de traduction doit être accompagné d'un bien-être dans la vie éveillée.

À ne pas confondre avec l'expression : Ras le bol, que décrit cet exemple de rêve : On m'apporte un bol de soupe rempli à ras bord, mais je refuse de le manger. = Le rêveur "en a soupé", d'une certaine situation, qu'il identifie parfaitement dans sa vie éveillée...

Bible. Tous les Patriarches moururent, "rassasiés de jours". Si on garde au mot Jour la valeur symbolique du conscient (alors que la nuit symbolise l'inconscient), il devient évident que tous ces sages moururent dans la pleine conscience. Cette interprétation n'exclut pas une mort tardive, dans une vieillesse épanouie, mais elle met l'accent sur ce qu'on est en droit d'attendre d'un être humain choisi et guidé par son âme : non pas de vivre très vieux, mais bien plutôt d'être rempli d'une sagesse éclairée...

RASSEMBLER. Symbole possible d'une réunion intérieure.

Note. Toutes les religions ont projeté cette réunion à l'extérieur, ce qui les a conduites à rassembler les fidèles au nom d'un chef spirituel extérieur, alors que leur vraie mission est de permettre à chaque être humain de se rassembler intérieurement autour et au nom de sa véritable identité.

RAVIN. (voir Précipice). Symbole de l'utérus, ou de l'inconscient.

RAYER. Symbole fréquent de négation de soi ou d'un proche. Sur le plan intérieur, c'est l'ego qui nie le sujet. Ce symbole peut être représenté par un vêtement rayé, ou un mot raturé.

RAYON. Symbole de l'éclairage de l'âme, par une source de lumière (le conscient). Si le rayon brûle ou tue, il peut mettre en scène un père violent. Si ce n'est pas le cas, il faut chercher du côté de l'ego.

RAZ DE MAREE. Met souvent en scène le pouvoir maternel, capable de déborder le rêveur. L'ego peut aussi se cacher sous ce symbole. En effet, il manipule l'inconscient (l'eau) dans la mesure où le rêveur n'a pas le pouvoir sur cette partie de lui-même. Cela peut se manifester par des colères violentes dont le contrôle échappe complètement au sujet.

REALISATION. Celle de l'âme, même partielle.

REBELLE. (voir Révolte). Peut parler d'un adolescent en crise contre l'autorité parentale. Cet adolescent peut du reste avoir largement dépassé les limites de l'adolescence... La révolte peut aussi s'engager contre l'ego, ou contre tout pouvoir inacceptable.

REBUS. (voir Labyrinthe). Symbole de la difficulté du rêveur à se comprendre lui-même, ou à comprendre un proche.

REBUT. Expression : Être mis au rebut, ou mettre quelqu'un au rebut : ressenti du rêveur par rapport à un proche. On le délaisse, on l'abandonne, on se débarrasse de lui. Situation passée ou présente.

RECHERCHE. On peut bien entendu, être à la recherche de quelqu'un qu'on a perdu (si c'est le cas dans la vie éveillée), mais il s'agira plutôt du désir de se trouver soi-même.

RECOLTE. Expression : On récolte ce qu'on sème = résultat de ses actes sur le plan extérieur et intérieur.

RECROQUEVILLER. En lien avec un foetus, ce verbe parle d'enfance non terminée. Sinon, il s'agira de repli sur soi, d'inaccompli.

RECTANGLE. Comme toute figure possédant des angles, le rectangle évoque une personne "carrée", au caractère anguleux (=le rêveur ou un proche).

REDOUTER. Le catalogue de la 'Redoute' est souvent utilisé dans les rêves pour mettre en scène ce que le sujet "redoute"...

REDUIT. Symbole fréquent de l'utérus, dont il faut sortir, ou de l'espace limité dans lequel l'ego enferme le rêveur. Cela signifie qu'il prend toute la place, et que le libre arbitre du sujet est réduit à pas grand-chose.

REFLET. Symbole de l'âme, qui se reflète dans un miroir. Toutefois, si le reflet est négatif, cela signifie que l'ego a pris la place du sujet.

REFOULEMENT. L'image sera un robinet qui refoule : Le rêveur refoule ses sentiments ou un événement traumatique.

Psychanalyse. Lié en général à la peur, à la souffrance ou à la honte, le refoulement est un fonctionnement spécifique de l'ego. Il permet au sujet de mettre de côté une situation douloureuse (souvenir, événement, acte). Malheureusement, il est impossible d'oublier quelque chose, sans s'oublier soi-même, car on ne peut se construire véritablement que sur la vérité, si difficile soit-elle. C'est pourquoi les rêves mettent systématiquement en scène la chose refoulée, ce qui permet ensuite au sujet de regarder en face le problème qui fait abcès, et de le percer. Le refoulement n'est jamais positif, car il est toujours lié à un mensonge. ( cf Conversations avec Dieu : "Ce à quoi tu résistes persiste. Ce que tu regardes disparaît").

REFRIGERATEUR. (voir Frigo). Symbole de froid affectif.

REGARDER. Verbe important car il indique au rêveur le regard qu'il porte sur un proche, sur lui-même, ou sur un problème de sa vie. L'objectivité en découle. C'est le contraire de refouler.

REGLES. (menstruation). Symbolise souvent les "règles" du rêveur, homme ou femme...

RELIGION. (voir Rituel). Toutes les religions (étymologie : relier. Voir Rassembler) sont des tentatives pour connecter l'homme à sa véritable identité (son âme). Malheureusement, l'ego les a toujours acceptées au premier degré, sans interprétation. Le résultat est navrant sur le plan extérieur, et rarement satisfaisant sur le plan intérieur. Si on fait l'hypothèse que toutes les religions sont inspirées par Dieu, il faut supposer qu'elles sont écrites dans Sa langue, et exigent donc une traduction. Quand celle-ci débouche sur une vérité intelligente, on peut accepter ce qui nous est dit. Le moins qu'on soit en droit de demander à "Dieu", c'est d'avoir un discours intelligent... Quand ce n'est pas le cas, c'est l'ego qui parle à sa place, car l'ego est un animal et ce n'est pas l'intelligence qui l'étouffe.

RELIQUE. Symbole de ce qui reste du passé, et que le sujet vénère. Evocation possible d'un proche décédé.

REMEDE. Médicament de l'âme.

REMORDS. Symbole du fonctionnement de l'ego. Il est souvent représenté par un ver, qui ronge le rêveur.

REMPART. Sens possible de protection. Expression : Faire un rempart de son corps = protection du rêveur pour un proche, ou l'inverse. Mais le rempart est aussi le mur de séparation entre le conscient et l'inconscient.

Bible. (Josué. 6) Les Murailles de Jéricho. Josué fait le siège de la ville, qui était fermée : "Personne ne pouvait entrer et personne ne pouvait sortir." La ville est un symbole de l'âme inconsciente, dans laquelle l'homme ne peut entrer. Il faut donc en faire le tour (introspection), mais l'aide divine semble être indispensable pour en faire tomber les remparts. Or, l'ego peut parfaitement être assimilé à ces remparts, car son but est de garder l'homme divisé intérieurement. C'est pourquoi les trompettes symbolisent la voix divine (=le rêve), et le temps (Sept jours) parle d'un accès (le Sept) au conscient (le jour). Quand Josué prend conscience, les murailles (son ego) s'écroulent, et il investit cette zone intérieure, qui est son propre inconscient. Alors, il ne fait pas de quartier : il tue au fil de l'épée tous les aspects de l'ego qui dirigeaient son âme, cachés à l'intérieur de lui.

RENAISSANCE. (voir Enfant). Quel que soit le contexte du rêve (style, art, histoire), il s'agit d'une renaissance pour le rêveur, qui doit en sentir les effets dans son âme. Soit il vient de se libérer de sa mère (sortie symbolique de l'utérus) et accède à une maturité psychique, soit il vient de faire naître sa véritable identité.

RENONCEMENT. Détachement par rapport à un proche ou à une situation.

RENSEIGNEMENT. (voir Répondre, ci-dessous). Symbole de connaissance de soi. Le rêveur se renseigne sur lui-même.

REPAS. (voir Cène). Que ce soit au restaurant ou chez soi, le repas symbolise en général la nourriture de l'âme.

REPENTIR. (voir Route). Bible. Ce mot traduit un verbe hébreu dont le sens est : (se) retourner. Il ne s'agit donc pas de se repentir, mais de changer de sens (cesser d'aller vers l'extérieur), de revenir (vers soi). C'est en effet en entrant en soi-même (dans son âme) que l'homme pourra trouver les réponses à ses questions, puisque, selon la parole de Jésus : "Le royaume des cieux est au milieu de vous" = au centre de chaque être humain.

REPONDRE. (voir Questionnaire). Communication intérieure ou extérieure. La connaissance de soi-même est souvent mise en scène à travers des questions et des réponses entre deux personnes, qui symbolisent deux parties du rêveur.

REPULSION. Psychanalyse.Sentiment à mettre en relation avec ce qui répugne au rêveur dans sa vie éveillée. Ne pas oublier que les phobies sont souvent un indice mettant le sujet sur la piste de son propre ego. En effet, si l'ego se conduit à l'intérieur du rêveur comme une araignée (qui tisse sa toile en lui et le garde prisonnier pour le dévorer petit à petit), la phobie prend une tout autre dimension : le sujet projette sur l'araignée dehors le dégoût irrépressible qu'il ressent vis-à-vis du comportement de son propre ego vis-à-vis de lui-même.

RESCAPE. Le rêveur vient d'échapper à un danger. Il peut aussi s'agir d'un proche.

RESISTANCE. (voir Protestant). Sur le plan extérieur, le rêveur résiste à une autorité qui le brime. Sur le plan intérieur, il peut s'agir des résistances de l'ego vis-à-vis de l'âme, ou de l'âme vis-à-vis de l'ego.

RESONNER. Jeu de mots fréquent : Raisonner. Si ce n'est pas le cas, il peut s'agir de paroles qui résonnent encore aux oreilles du sujet, paroles généralement destructrices ou assassines, et qui seront systématiquement reprises par l'ego. Cela débouche en général sur la dévalorisation de soi, qui ne peut être traitée qu'en prenant conscience de la présence de l'ego en soi, afin de le faire taire.

RESPIRATION. (voir Air). Si le rêveur étouffe, le rêve met en scène une situation irrespirable pour lui. Il faut pourtant savoir qu'une investigation virtuelle dans les poumons révèle souvent une araignée ou autre bestiole, symbole de l'ego, véritable responsable de la respiration difficile du rêveur. Expression : Respirer à pleins poumons = bien-être et sentiment de liberté.

RESSUSCITER. Le mort qui ressuscite à la fin du rêve indique au rêveur qu'il doit se libérer de quelqu'un (dont le pouvoir sur lui doit mourir), mais que ce pouvoir est encore vivant en lui. Cette mise en scène est fréquente en ce qui concerne le pouvoir des parents sur le jeune adulte. Mais il peut aussi s'agir du pouvoir d'une autre personne, que le sujet craint, par exemple. Si la résurrection est celle du rêveur lui-même, il s'agira d'une sorte de nouvelle naissance, de renouveau intérieur, à condition que le contexte soit positif et rassurant. (voir aussi le sens biblique ci-dessous).

RESTAURANT. (voir Repas). Les rêves de nourriture sont fréquents, dès qu'on commence à comprendre ce qui se passe réellement à l'intérieur de soi, grâce à une analyse correcte des symboles. En effet, l'âme est "nourrie" par le passage des contenus de l'inconscient dans le conscient.

RESURRECTION. Bible. La crucifixion du Fils de Dieu ne peut être comprise que comme un fonctionnement de l'ego dans l'âme. L'ego cherche toujours à crucifier l'âme, autrement dit : le diable cherche toujours à crucifier Dieu. C'est à l'homme de l'en empêcher, en prenant conscience de cette situation intérieure. C'est alors que le processus s'inverse : l'homme identifié à son âme, peut faire mourir son ego, en le crucifiant. Si l'ego meurt, la résurrection de l'âme s'opère instantanément. Cette approche permet de comprendre que Dieu n'a jamais sacrifié son Fils unique pour sauver l'homme (ce que beaucoup de gens ne peuvent accepter avec raison), mais que l'ego-diable est le seul responsable de cette situation intérieure. C'est ici que se rejoignent la psychanalyse et la spiritualité : aucun médecin ne peut sauver son malade s'il ne l'a pas guéri d'abord. C'est pourquoi le prêtre ne peut sauver notre âme sans l'aide du psy qui veut la guérir. Hélas, si le psy ignore la dimension spirituelle de l'homme, et les méfaits de son ego à l'intérieur de lui, il ne pourra pas non plus l'aider.

Pour exprimer les choses plus simplement, il suffit de savoir que "ressusciter" est l'équivalent en hébreu de : "se réveiller" (d'entre les morts). Chaque prise de conscience est un "réveil", qui tire l'homme du sommeil de l'inconscience. La vie de l'âme repose sur la croissance du conscient. Celui qui est totalement inconscient de sa propre vérité, du sens de sa vie, de sa véritable indentité, celui-là est "comme mort", parce qu'il est identifié à son ego, qui n'est pas lui et qui, de toute façon, doit mourir au dernier jour de sa vie. Voilà pourquoi ressusciter, c'est se réveiller d'entre les morts.

RETARD. Symbole présent dans de nombreux rêves d'adultes. Le retard est généralement lié au travail sur soi ou au voyage intérieur que le sujet ne parvient pas à accomplir. Son rêve lui dit simplement : Tu prends du retard pour te tourner vers toi-même et régler tes problèmes.

RETOUR. (voir Route). Symbole du retour sur soi-même. Même analyse que pour le mot Repentir.

RETRAITE. Symbole du détachement par rapport au monde extérieur. Les retraités qui continuent de travailler en rêve pendant la nuit, et se réveillent le matin épuisés, doivent seulement comprendre que leur travail onirique ne concerne pas leur profession, mais ce travail intérieur qu'ils doivent accomplir sur eux-mêmes, afin de se libérer de toute tutelle (celle de leurs parents, celle de leur ego, aussi). Cela les aiderait à cesser d'exercer leur pouvoir dans leurs relations affectives et familiales. Prendre sa retraite devrait toujours déboucher sur un lâcher-prise, en particulier sur les enfants devenus adultes, et qu'il faut absolument libérer de toute tutelle. (voir Renoncement).

RETRO. Evocation du passé du rêveur. Mise en scène d'une personne "passéiste" (= le rêveur ou un proche).

RÊVE. Peut mettre en scène une personne "rêveuse", occupée par des chimères. L'analyse d'un rêve (pendant un rêve) doit être traduite comme le reste. Par exemple, si le rêveur explique son rêve à un(e) ami(e), il doit comprendre que cet(te) ami(e) n'est autre que lui-même... et que son explication le concerne directement.

Psychanalyse. Le rêve est un message venu de l'inconscient et destiné au conscient. Il met en scène la situation réelle du sujet, dans sa relation avec ses proches et surtout avec lui-même. Il lui permet de voir objectivement le comportement de son ego, et de comprendre qu'il s'agit de quelqu'un d'autre, à l'intérieur de lui, qui veut décider de sa vie à sa place en utilisant son ignorance et ses doutes. En effet, beaucoup de gens regrettent leurs actes après les avoir commis, avec ce type de remarque : "Ce n'était pas moi"; "Cela ne me ressemble pas"; "Je déteste être comme cela, mais je ne peux pas m'en empêcher"; "Je ne comprends pas mon propre comportement" etc... On voit bien alors que la personne est dissociée, qu'elle porte à l'intérieur d'elle-même, quelqu'un qui agit sans se préoccuper de savoir si cela lui convient. Le fait de le comprendre permet parfois instantanément de récupérer le pouvoir. J'ajoute que le rêve éveillé (ou visualisation) permet d'agir consciemment sur l'ego, de le réduire et de l'expulser. C'est pourquoi le rêve permet d'accéder à son identité propre, celle de l'âme, c'est-à-dire aux valeurs spécifiquement humaines.

REVENANT. Retrouvailles possibles avec un proche perdu de vue. Un "fantôme" peut aussi imager un proche décédé dont le sujet n'a pas fait le deuil. Enfin, si le revenant est effrayant, il peut s'agir de l'ego, qui hante le rêveur et cherche à le terrifier.

REVOLTE. (voir Rebelle). Rebellion du rêveur contre l'autorité d'un proche (les parents ou le conjoint ou un gourou...) Toutefois, cette révolte peut être dirigée contre la tyrannie de l'ego, qui fait relais à celle d'un proche à l'extérieur. En général, c'est ainsi que cela fonctionne : l'ego pousse le sujet à accepter le pouvoir de quelqu'un d'extérieur. C'est pourquoi, pour se libérer, il faut généralement réduire le pouvoir de son propre ego.

REVOLUTION. (voir Apocalypse). Le sens peut être très proche du mot précédent. Toutefois, la révolution peut aussi parler d'un bouleversement qui transforme le rêveur intérieurement, avec des effets sur sa vie extérieure.

RHUMATISME. Dans la mesure où c'est le corps qui souffre, le coupable doit être l'ego, qui bloque le rêveur dans sa relation à autrui, et à lui-même. En visualisant la douleur, on peut découvrir un objet en fer (par exemple), et l'enlever virtuellement. La réduction de la douleur est parfois immédiate...

RIRE. Ce qui fait rire le rêveur dans sa vie éveillée. Le rire étant le propre de l'homme, il est connecté à l'âme et parle en principe d'une situation allégée.

RITUEL. (voir Religion). Tout rituel extérieur est généré par l'ego. En effet, le symbole n'agit vraiment que s'il est psychique. Voici un exemple simple : le baptême. Quand le corps entre dans l'eau (même si elle est bénite), le résultat risque fort d'être décevant. Si le rite se fait dans un rêve, c'est alors l'âme du rêveur qui entre dans ses eaux inconscientes. Le résultat est alors sensible, parce que le sens fonctionne vraiment. Notre corps nous montre l'exemple. En effet, se laver est indispensable, et ce que nous réalisons physiquement, nous devons aussi le réaliser psychiquement. Or, comment le faire, sinon en virtuel, dans un rêve ?

Psychanalyse. En ce qui concerne les TOC, les rituels dont le sujet est esclave sont organisés par son propre ego, et dépendent entièrement de l'obsession de celui-ci. L'ego étant un animal, il ne peut avoir une idée objective et juste sur un problème. Par exemple, s'il se fixe sur les microbes, il va obliger le sujet à se laver indéfiniment. On peut même imaginer que cet ego-là se prend pour un poisson, ou un phoque. Il va alors squatter la salle de bains. Le principe pour s'en débarrasser est extrêmement simple : Il faut visualiser celui qui se lave. On verra alors apparaître un animal qui aime l'eau. Cet animal est virtuel, certes, mais il agit vraiment. Il faut donc le réduire et le faire disparaître. Plusieurs fois, et peut-être même sous différentes formes. C'est alors que le sujet retrouve sa liberté, après un certain nombre de séances (très rapidement quand il s'agit d'un enfant).

RIXE. Symbole d'un combat avec un proche ou avec l'ego.

ROCHER. Symbole classique de l'ego. Peut aussi symboliser un proche, dur (ou solide ?) : C'est un roc !

ROI. Dans les contes, le roi est fréquemment un symbole du père. Dans un contexte positif, il sera le rêveur lui-même, maître de son monde intérieur. Dans un contexte négatif, il symbolise l'ego du sujet.

ROND. En lien avec le cercle, il peut symboliser l'âme ou le féminin. Expressions possibles : Être rond = Ivresse ; Ne pas tourner rond = Être un peu fou ; N'avoir pas un rond = Manque d'argent ; Tourner en rond = Ne pas pouvoir sortir d'un problème ; Faire des ronds de jambe = Être obséquieux.

Voici un exemple : Je vois deux bols. L'un est rond, l'autre ne l'est pas et a des oreilles. = La rêveuse est alcoolique. Son rêve lui dit simplement, à sa manière imagée, qu'elle n'écoute (les oreilles) que lorsqu'elle n'a pas bu.

ROSACE. Symbole de l'âme dans les cathédrales, en Occident. Le symbole correspondant en Orient est le mandala et / ou le lotus.

ROTULE. (voir Genou). Expression possible : Être sur les rotules = Grande fatigue. Le genou est un symbole d'obéissance : Plier le genou devant quelqu'un.

ROULER. Expressions possibles : Rouler dans la farine = Embobiner ; Rouler quelqu'un ou se faire rouler = Tromper quelqu'un ou se faire tromper ; Rouler les épaules ou les mécaniques = Prétention ; Rouler sur l'or = Richesse affichée ; Se rouler les pouces = inaction, paresse.

ROUSSI. Expression : Sentir le roussi = Les choses prennent mauvaise tournure. Toutefois, dans le cadre de la symbolique du feu (=colère), l'image peut mettre en scène les dégats provoqués par quelqu'un qui a "incendié" le rêveur (ou l'inverse).

ROUTE. Le chemin intérieur, l'évolution du rêveur.

Bible. "Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent." (Matthieu, 7. 13)

Le chemin en question est celui qui permet au rêveur d'entrer dans son inconscient. Il était difficile - sinon impossible - de le trouver tant qu'on ignorait le fait même de posséder un inconscient. C'est d'ailleurs pourquoi l'humanité s'est jetée sur le monde extérieur pour se réaliser, ne sachant et ne pouvant faire autrement. Malheureusement, le résultat est loin d'être satisfaisant. L'entrée dans le monde intérieur permet de se connaître, de se comprendre et de se connecter à sa vérité propre. Aujourd'hui toutes les Ecritures doivent pouvoir obtenir le résultat qu'elles promettent, à condition que les croyants de toutes les religions comprennent que ce qui leur est dit parle de leur monde intérieur (= leur âme). Alors ils sauront que le diable, leurs ennemis ou les infidèles, symbolisent seulement leur propre ego.

ROYAUME. (voir Repentir). Symbole de notre monde intérieur, dirigé par l'ego (le tyran) ou par notre âme (le monarque respectueux des droits de ses sujets (l'être humain).

RUINE. L'âme du rêveur, suite à une ou des épreuves.

RUMINANT. Mise en scène de l'expression : Ruminer. Symbolise le rêveur ou un proche. S'il s'agit d'une vache, le rêve peut évoquer un fonctionnement maternel. Mais il faut bien garder à l'esprit qu'en dernière analyse, c'est l'ego qui rumine sans fin ce qui est indigeste pour le rêveur.

Psychanalyse. Le mérycisme du bébé pourrait être lié à une projection de ce que l'un de ses parents "rumine" (tout ce qui est inconscient est projeté). La prise de conscience de cette projection pourrait libérer l'enfant. Hypothèse à ne pas entériner avant de l'avoir vérifiée. (cf dans le menu le dossier sur le merycisme)

RUPTURE. Peut symboliser une coupure avec un proche. Toutefois, il est important de savoir que le plan extérieur est la projection inconsciente du plan intérieur : c'est l'ego qui rompt, déchire et ampute. Certes, certaines choses sont inacceptables - et il ne faut pas les accepter. Mais dans ces cas-là, justement, l'ego pousse le sujet à subir passivement les abus de pouvoir, car cela lui évite de faire lui-même le travail. Il se contente d'être le relais du tyran extérieur. C'est pourquoi, souvent, deux personnes peuvent faire deux rêves complémentaires : Jean (identifié à son ego) rêve qu'il manipule Jacques. Jacques rêve de Jean (=son ego) qui le manipule lui-même. Cela explique comment fonctionne le harcèlement moral.

RUSE. Evocation possible d'un proche. Sur le plan intérieur, la ruse est imputable à l'ego. C'est pourquoi les contes et les Ecritures l'appellent souvent le Malin.

 

*